Comment bien choisir ses meubles écologiques ?

On parle notamment de matériaux préservant l’environnement pour la construction ou la rénovation de sa maison. Mais on peut aller plus loin pour le bien de notre chère planète, en choisissant au mieux ses meubles.

Des meubles à cycles de vie plus écologiques

bois-ecologique Du début jusqu’à la fin, la vie d’un meuble influe plus ou moins sur la dégradation de l’environnement. Prenons l’exemple d’un meuble en bois. Déjà, si on peut le savoir, il faut se pencher sur l’origine du bois : respecte-t-elle ou non la gestion durable des ressources ? Après, il y a le transport : plus le meuble vient de loin, plus il a nécessité d’énergie pour son transport, donc plus il « pollue ». Ensuite, il y a sa longévité : plus c’est grand, mieux c’est. Enfin, quand on ne pourra plus l’utiliser, est-il recyclable ou non (dans notre exemple, qui est le bois, c’est bien évidemment le cas).

Quelques exemples

meubles-sans-formaldehydeSi on est à la recherche de tables ou de bureaux par exemple, il y a bien sûr les neufs, à la fois design et écologiques, mais d’autres choix existent également. Si on a les moyens, quoi de mieux que les « très vieux » meubles proposés par les antiquaires, fabriqués à coup sûr sans formaldéhyde. Sinon, on peut aussi trouver des petites merveilles lors des vide-greniers, où à travers les annonces faites par des particuliers sur le net.
Si on est à la recherche d’une literie, au-delà du prix assez cher de ceux qui sont certifiés écologiques, il faut en voir l’achat comme étant un bon investissement. En effet, outre préserver la santé au quotidien, une literie écolo a souvent une meilleure longévité. La laine peut alors être ce qu’il y a de mieux pour un matelas, mais il y a aussi le latex naturel pour ceux qui n’en sont pas allergiques.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.