La vente à terme en quelques lignes

La vente à terme est une variante de la vente viagère. Mais si dans la vente viagère, la durée du paiement est fixé sur l’espérance de vie du vendeur, donc quasiment inconnue, avec la vente à terme, le contrat est limité dans le temps et le prix du bien immobilier est fixé selon la valeur du bien en question mais aussi l’âge du vendeur et de son espérance de vie.

Les avantages de la vente à terme


Pour le vendeur, la vente à terme lui permettra de faire bénéficier ses héritiers s’il décède avant le terme du paiement. Ceci lui permettra également de rembourser ses prêts et factures non payés. Dans la vente à terme également, le vendeur pourra toujours occuper son bien immobilier vendu. Pour l’acheteur, la vente à terme lui permettra de connaître à l’avance le cout de l’investissement qu’il fera car contrairement au viager, la vente à terme a une date d’extinction. Ce type de vente permettra également à l’acheteur d’éviter un cout de crédit immobilier qui pourrait s’avérer être très cher.

Les inconvénients

Malgré le côté alléchant de la vente à terme, elle a aussi des inconvénients. Pour le vendeur, le montant total de la vente ne sera pas perçu immédiatement car il sera échelonné sur une longue période de 10 ou 20 ans. De plus, quand le prix total de votre bien vous sera versé, vous devriez quitter le logement sauf en cas spécifique inclue dans le contrat. Pour l’acheteur, malgré le fait que vous n’occupez pas encore le logement, les impôts fonciers, les travaux relatifs au bien immobilier seront à votre charge. De plus, un seul retard de paiement pourra annuler la vente et ce, sans remboursement des versements déjà effectués auparavant. Dans la vente à terme, l’acheteur ne pourra pas s’installer dans le logement qu’à la mort du vendeur.

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.